Autre étude de femme
    
Share this book    
L’« histoire », ici, se confond avec les histoires du texte. Autre étude de femme est en effet un « puzzle » constitué de fragments d’origines diverses. Plusieurs sont empruntés à « Une conversation entre onze heures et minuit », texte que Balzac a publié en 1832 dans Les Contes Bruns, recueil collectif et anonyme. D’autres sont plus tardifs (1838-1842). Le romancier les a réunis en 1842 dans le second volume de l’édition Furne (tome II des Scènes de la vie privée) en les faisant précéder d’un préambule qu’il a également emprunté aux Contes Bruns et qui lui sert ici à créer l’atmosphère : « Jamais le phénomène oral [...] ne m’avait si complètement ensorcelé ». Précisons que l’édition Pléiade de La Comédie humaine ajoute encore à cet ensemble à vrai dire déconcertant, meublé de bric et de broc, l’histoire de La Grande Bretèche, en suivant une indication de Balzac sur le Furne corrigé : « Ceci doit être reporté à la suite d’Autre étude de femme. »
Show more